Interview d’Anick Pelletier

Anick Pelletier

Quelle est la genèse du projet Game In Lab / CAB ?

Le projet JEuMTACOGITE est né de l’union de l’équipe de recherche LUBIN, ROSSI, LANÖE, auteures de Découvrir le cerveau à l’école, et de l’approche OptiFex crée par Anick Pelletier. Les deux approches unies permettent d’enseigner le cerveau aux élèves, de leur apprendre comment prendre soin de celui-ci, de leur enseigner des stratégies d’autocontrôle et de leur permettre de les entrainer en passant par des jeux de société spécifiques, minutieusement sélectionnés pour entrainer les divers processus que le cerveau requiert pour apprendre et agir en société. Un jour, nous nous sommes rencontrées et sommes rendues compte que nous étions arrivées aux mêmes conclusions, de leur côté en recherche et moi sur le terrain concrètement avec des élèves. Nous avons alors décidé d’unir nos forces et travaux!

Continuer la lecture de « Interview d’Anick Pelletier »

Meet-Up #4 : Jeux et enjeux, faire société ? Le jeu, espace de création et d’expression communautaire Le 11 octobre à 19h30

Game in Lab partage la mission du « GIS Jeu et Société », de diffusion et de rayonnement du jeu de société comme enjeu sociétal, notamment par la production de connaissances scientifiques.

L’amitié et la communauté d’objectifs qui nous rapprochent nous ont incité à célébrer les travaux pionniers du GIS en organisant notre meet-up d’automne en marge du colloque « Rencontres autour du jeu » qui se tiendra du 10 au 12 octobre à Paris.

Nous invitons ainsi les participants du colloque à venir à la rencontre de la communauté de Game in Lab.

Le thème retenu pour ce meet-up, « Jeu et enjeux : faire société »  fait écho et prolonge les interventions du colloque. Nous avons choisi de traiter ce sujet complémentaire, celui de la dimension sociale, sociétale et même communautaire du jeu.

Continuer la lecture de « Meet-Up #4 : Jeux et enjeux, faire société ? Le jeu, espace de création et d’expression communautaire Le 11 octobre à 19h30 »

Projet « JeuMETACOGITE » : améliorer les apprentissages scolaires chez le jeune enfant par le renforcement de ses capacités d’autorégulation grâce à une approche métacognitive basée sur le jeu

Porteurs du projet : Anick Pelletier, Clinique Optineurones, Québec, Canada, Céline Lanoë et Amélie Lubin, Laboratoire de Psychologie Caen Normandie (LPCN EA7452), Université de Caen Normandie, France.
Organismes de recherche : Clinique Optineurones, Québec, Canada et LPCN EA 7452 de l’Université de Caen.
Démarrage : 1er septembre 2019 Disciplines : Orthopédagogie, psychologie Mots-clés : Autorégulation, fonctions exécutives, métacognition, apprentissages scolaires,pédagogie par le jeu de société

Le projet intitulé JeuMETACOGITE est issu d’une rencontre entre praticiens de terrain en orthopédagogie et de chercheurs en science de l’éducation et en psychologie du développement cognitif, spécialisés dans les liens entre les apprentissages scolaires et les fonctions exécutives.

Continuer la lecture de « Projet « JeuMETACOGITE » : améliorer les apprentissages scolaires chez le jeune enfant par le renforcement de ses capacités d’autorégulation grâce à une approche métacognitive basée sur le jeu »

Interview de Melissa Rogerson, directrice du projet Projet « Interaction Homme-machine : Examiner le numérique dans les jeux de société hybrides »

Projet lauréat de l’ appel à projets Game in Lab 2018-2019

Could you definite the genesis of your project financed by Game in Lab ?

Our project has come from our interests in different types of games, and particularly from Melissa’s PhD research which looked at the experience of play of boardgames. We found that players value the materiality of boardgames – being able to touch and feel them, to see them, to hear the sounds of the pieces – even to smell them. We wanted to reconcile this with the increasing number of hybrid games that are being produced and sold, and to understand what those hybrid games offer in terms of gameplay.

Continuer la lecture de « Interview de Melissa Rogerson, directrice du projet Projet « Interaction Homme-machine : Examiner le numérique dans les jeux de société hybrides » »

Projet « interaction Homme-machine : Examiner le numérique dans les jeux de société hybrides »

Porteurs du projet : Melissa Rogerson, Maître de conférences à l’Ecole d’informatique et des systèmes d’information, Université de Melbourne; Martin Gibbs, Professeur associé, Université de Melbourne
Organisme de recherche : Université de Melbourne, School of Computing and Information Systems
Démarrage : 1er septembre 2019
Discipline : sciences de la communication et de l’information
Mots clés : Boardgames, Digitisation, Human-Computer Interaction, tabletop games, hybrid games

Le projet « interaction Homme-machine : Examiner le numérique dans les jeux de société hybrides », dirigé par Melissa Rogerson de l’université de Melbourne, s’intéresse au nombre croissant de jeux de société commerciaux intégrant des technologies numériques pour créer des jeux hybrides (associant à la fois un jeu physique et une application numérique).

Le but de la recherche est de comprendre dans quelle mesure les technologies digitales sont utilisées pour améliorer et soutenir le jeu de société à travers la création de jeux de société hybrides. Le projet cherche aussi à identifier et à classifier les fonctions que les éléments numériques remplissent dans le jeu, à en reconnaître les approches et ainsi, à en définir les usages créatifs et innovants.

L’attitude des amateurs, créateurs et autres acteurs du secteur du jeu sera également analysée – notamment vis à vis du jeu hybride.

Enfin, ce projet vise à identifier des opportunités d’améliorations des jeux de plateau via des techniques numériques dans le but de s’aligner sur les préférences des joueurs et sur les objectifs de l’industrie du jeu de société.

Pour en savoir plus sur Mélissa Rogerson, lire son interview réalisée pour Game in Lab.

Retour sur notre Meet-Up #3 : Le jeu hybride – 13.06.2019 au CRI. Découvrez le Podcast

Le 13 juin dernier, nous vous avions donné rendez-vous au CRI Paris (Centre de Recherche Interdisciplinaire) pour un Meet-up sur le jeu hybride. 3 intervenants : Julien Bobroff, Etienne Mineur et Fabrice Jouvenot, chercheurs, professionnels du jeu et utilisateurs du jeu dans leur pratique professionnelle, sont venus témoigner sur ce sujet. 

Les intervenants de ce Meet Up :


Julien Bobroff est professeur à l’Université Paris-Sud. Après vingt ans de recherches en physique quantique, il crèe en 2013 une équipe, « La Physique Autrement », qui développe de nouvelles formes de vulgarisation et d’enseignement de la physique en lien avec des designers et des créateurs. Il expérimente notamment des nouveaux enseignements immersifs où les étudiants et leurs enseignants sont plongés dans une fiction pour, par exemple, tenter de sauver un vaisseau spatial et communiquer avec des extra-terrestres.
http://hebergement.u-psud.fr/supraconductivite/bobroff/

Fabrice Jouvenot, Designer et producteur de jeux, Manager du GameLab du CRI Paris, conçoit des expériences de jeu hybrides et innovantes, dans des contextes museaux, éducatifs ou scientifiques.
https://jouvenot.net  

Etienne Mineur, co-fondateur et directeur de la création de Volumique, designer, inventeur, éditeur et enseignant. Volumique, maison d’édition, studio d’invention, de conception et de développement de nouveaux types de jeux, de jouets et de livres, basé sur la mise en relation du tangible et du numérique constitue une référence dans le domaine des jeux hybrides.
https://etienne.design

Notre partenaire Proxi-Jeux vous propose de revivre cet événement à travers un podcat.

Découvrir le podcast

« Why board games offer precious tools for the understanding of brain functioning » by Christian Schmidt

Introduction.

The idea to use board games and parlor games as a starting point for analytical purposes is not new. The role of such kinds of games in the birth of the mathematical theory of games is well-known. Let us recall the series of contributions from Zermelo (1912), to Borel (1921; 1924), and Von Neumann himself (1928), where several mathematical properties of the future theory of games have been directly derived from parlor games. Therefore, such games are rightly considered as the cornerstone of a new kind of knowledge expressed in a mathematical format known today as Game theory.

Continuer la lecture de « « Why board games offer precious tools for the understanding of brain functioning » by Christian Schmidt »

Meet-Up #3 : Le jeu hybride – 13.06.2019 au CRI

Le prochain meet-up de Game in Lab, aura lieu le 13 juin prochain au CRI Paris (Centre de Recherche Interdisciplinaire) et portera sur le thème du jeu hybride. Comme il est de coutume, 3 intervenants, Julien Bobroff, Etienne Mineur et Fabrice Jouvenot, chercheurs, professionnels du jeu et utilisateurs du jeu dans leur pratique professionnelle, nous éclaireront sur ce sujet.

Réalité augmentée ou virtuelle, géolocalisation, jeux connectés, assistants de jeu, expérience hybride, augmentée par des communautés virtuelles, multimédia, transmédia…. Ces expériences, définitions et objets divers peuvent entrer dans la définition du jeu hybride. Les 3 participants par le partage de leur vision et leurs expériences du jeu hybride, éclaireront notre conception de cet objet évolutif. Cette thématique illustre la richesse et la diversité du jeu de société, et la difficulté de cerner un objet à la frontière entre disciplines et pratiques, qui tire parti des affordances des technologies numériques et des usages du numérique.  

Continuer la lecture de « Meet-Up #3 : Le jeu hybride – 13.06.2019 au CRI »

Retour sur le festival de Cannes (FIJ) avec la première participation du Game In Lab.

En février dernier, l’équipe du Game In Lab était à Cannes pour présenter 2 conférences à l’occasion du plus grand festival ludique de France. Une première collaboration qui a porté ses fruits avec plus de 100 personnes participantes sur chaque conférence.

Retrouvez ci-dessous les compte-rendus de nos deux conférences du 23 février dernier :

Conférence d’Anick Pelletier « Stimuler le cerveau et l’apprentissage par le jeu… oui c’est possible ! »

Anick Pelletier est Canadienne, elle y exerce le métier d’orthopédagogue depuis maintenant 16 ans. Ce métier ne commence à voir le jour en France que depuis quelques années mais est très répandu au Canada. L’orthopédagogue intervient pour des élèves en difficulté d’apprentissage et a pour mission d’identifier les causes de ces difficultés.

Continuer la lecture de « Retour sur le festival de Cannes (FIJ) avec la première participation du Game In Lab. »

Retour sur le Meet Up #2 : Thème : Jeu, apprentissage et transfert : Quels apports des neurosciences ?

Le 11 février dernier, nous vous avions donné rendez-vous pour traiter de la question de l’apprentissage par le jeu , un sujet qui suscite un fort engouement, entre ludopédagogie et serious games.

Pour répondre à nos questions, nous avions convié Nawal Abboub, docteure en neurosciences et Vincent Berry,  maître de conférence à l’université paris 13 pour nous donner leurs points de vue de sociologie et de neuroscientifique sur ces questions. Christian Schmidt, Professeur de Sciences Economique (émérite) à L’université Paris Dauphine, auteur de Neuroéconomie était également notre invité. Il a partagé avec nous sont point de vue sur les apports des neurosciences dans la mise en évidence du développement de qualités intellectuelles par la pratique de ‘jeux de raison’ (échecs, Go, …), ou encore la relation entre jeu et empathie. 

Pourquoi les gens jouent à tel jeu et pas à autre chose ? Qu’est-ce que l’expertise ? Qu’est-ce que l’on apprend dans le jeu ? Comment mesurer les résultats de l’apprentissage ? Sur quels dispositifs le jeu se base-t-il pour motiver ? Tout le monde ne jouant pas aux mêmes jeux, quelles sont les prédispositions pour jouer à tel ou tel jeu ? Est-ce que le jeu n’est pas plus efficace s‘il reste gratuit, futile et inutile ? Autant de questions qui ont été traitées par nos 3 experts lors de ce Meet Up que Proxi Jeux vous permet de réécouter via ce podcast :

Un grand merci à tous pour votre présence lors de ce Meet Up et un immense merci à La Revanche, partenaire de cet événement qui a pu nous accueillir dans son espace et permettre aux participants de poursuivre leurs échanges.

On se retrouve bientôt pour un nouveau Meet Up !