Revue Scientifique : « Why board games offer precious tools for the understanding of brain functioning » by Christian Schmidt

Introduction.

The idea to use board games and parlor games as a starting point for analytical purposes is not new. The role of such kinds of games in the birth of the mathematical theory of games is well-known. Let us recall the series of contributions from Zermelo (1912), to Borel (1921; 1924), and Von Neumann himself (1928), where several mathematical properties of the future theory of games have been directly derived from parlor games. Therefore, such games are rightly considered as the cornerstone of a new kind of knowledge expressed in a mathematical format known today as Game theory.

Continuer la lecture de « Revue Scientifique : « Why board games offer precious tools for the understanding of brain functioning » by Christian Schmidt »

Revue Scientifique : « LA PRATIQUE DU SELFIE OU LES JEUX IDENTITAIRES DU JE »

L’EXTENSION DU DOMAINE DU JEU LUDIQUE AU SELFIE COMME OBJET DE LA CONSTRUCTION IDENTITAIRE
Bénédicte Pierron, diplômée ISG, master de sémiotique, doctorante au NIMEC (Rouen),
Dominique Desjeux, anthropologue, professeur émérite à l’université Paris Descartes,Sorbonne Paris Cité.

4 avril 2018

Introduction        

Le selfie semblait réservé encore il y a peu aux adolescents. Il semble être devenu aujourd’hui une pratique quasi générale en Europe, aux États-Uniset en Asie sous le nom de zì pāi (自拍, « se photographier soi-même »). Les québécois, eux,parlent d’un « ego portrait ». En première approximation, on peut dire que le selfie est un autoportrait photographique dont l’usage semble émerger, d’après Elsa Godard (2016), dans les années 2000. L’objectif de notre article est de faire apparaître les différentes dimensions qui émergent de l’observation des pratiques et des représentations que les acteurs sociaux se font du selfie.

Continuer la lecture de « Revue Scientifique : « LA PRATIQUE DU SELFIE OU LES JEUX IDENTITAIRES DU JE » »