Interview de Léa Martinez, première doctorante CIFRE de Game in Lab

Nous sommes ravis, chers lecteurs, de vous présenter Léa Martinez, la première doctorante en contrat CIFRE de Game in Lab. Pour vous, Léa s’est prêtée au jeu des questions/réponses et nous la remercions.

Voici son interview. Bonne lecture !

1. Bonjour Léa, et bravo pour l’obtention de ton contrat CIFRE ! Peux-tu s’il te plait présenter ton parcours universitaire en quelques lignes ?

Bonjour, merci !

J’ai commencé mes études avec une Licence de Psychologie à l’UBO (Université Occidentale de Bretagne) à Brest. J’avais déjà un intérêt particulier pour la psychologie cognitive et les neurosciences, alors j’ai poursuivi avec un Master de recherche, Cognition, Neurosciences et Psychologie, à l’Université de Tours. Ces deux années de formation et mes stages en laboratoire de recherche ont confirmé mon envie d’évoluer dans le milieu de la recherche. J’ai donc voulu continuer avec une formation doctorale et me voilà aujourd’hui en première année de doctorat à l’Université de Poitiers, au CeRCA (Centre de Recherche sur la Cognition et l’Apprentissage) avec le soutien d’Asmodee Research et Game in Lab.

2. Quelles motivations t’ont poussé à t’engager dans un contrat CIFRE et pourquoi avoir choisi Asmodee et donc le programme Game in Lab ?

J’ai d’abord répondu à un appel à candidature pour le projet de thèse que nous avons ensuite présenté à Game in Lab avec mes directeurs. C’est donc le sujet de la thèse qui m’a intéressée et m’a convaincue de postuler. En plus, le fait qu’il s’agisse d’une CIFRE a ajouté un intérêt particulier au projet. Je pense que la collaboration avec une entreprise comme Asmodee est tout à fait pertinente pour le projet et les CIFRE sont des contrats qui permettent d’ouvrir la formation et les opportunités professionnelles des doctorants, ce que je souhaitais absolument pour mon parcours.

3. Qu’attends-tu de ce contrat à plus ou moins long terme ?

Ce contrat m’offre avant tout la possibilité de découvrir un milieu professionnel que je ne connaissais pas et d’obtenir une formation autre que celle du milieu universitaire. Travailler avec Asmodee Research, grâce au programme Game in Lab, me permet de rencontrer des professionnels de l’industrie du jeu et des chercheurs qui me permettent d’alimenter mes connaissances et mes réflexions sur la thématique du jeu. Je pense donc que ce contrat sera un réel atout pour mon projet de thèse mais aussi pour mon parcours professionnel. Il me permettra d’élargir ma formation et mes expériences et certainement d’envisager différentes pistes pour mon futur professionnel.

4.  Connaissais-tu le programme Game in Lab avant l’AAP CIFRE ? Comment envisages-tu l’évolution du programme pour les prochaines années ?

J’avais eu écho du programme Game in Lab en faisant des recherches pour trouver une thèse. C’est ma candidature auprès du CeRCA qui m’a finalement permis de découvrir le programme en détails, sa création, ses objectifs et ses actions. Je pense que le programme a un bel avenir devant lui. La recherche sur les jeux de société en est encore à ses débuts, les projets sont en train de se multiplier. Game in Lab permet de soutenir cela et de connecter les chercheurs à un niveau international.  J’espère que dans les années à venir la recherche sur les jeux de société formera un courant vraiment porteur et j’imagine donc que l’évolution de Game in Lab ira de pair avec ce courant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *