Prochain meet-up :  » Ce que le jeu nous fait…et comment tirer bénéfice de ces effets »

Cette édition du meet-up de Game in Lab nous amène à interroger l’effet du jeu, vidéo ou de société, sur nous: nos émotions, notre cognition et nos comportements. Certains auteurs parlent « d’état de conscience altéré », de Flow, …, état de conscience qui génère des émotions positives comme l’engagement, l’immersion, la satisfaction, ou à l’autre extrémité du spectre, l’addiction. 

Nos invités sont experts en UX, Game Design, et neurosciences. Nous les interrogerons sur les principes d’UX et de Game Design qui permettent de favoriser ces états de conscience, et comment notre cerveau réagit. Nous discuterons également de la façon dont les auteurs et éditeurs de jeu utilisent les enseignements des neurosciences et de l’UX pour concevoir des mécaniques de jeu basées sur une interaction fine entre monétisation et engagement. Ce sera l’occasion de découvrir le rôle émergent des économistes du jeu dans le jeu vidéo, et de discuter des implications pour d’autres types de jeu que le jeu de divertissement, notamment le ludoéducatif ou la santé.

Les intervenants :

Emmanuelle Marevery, ingénieur et diplômée en psychologie, est UX strategist chez Asmodee. Au cours de ses 10 années d’expériences, elle s’est spécialisée dans les activités de loisirs (jeux vidéos, sport, jeux de sociétés). Elle a notamment travaillé chez Ubisoft et Décathlon. 

Marc Blondeau est Game Designer chez Ubisoft depuis 20 ans. Il a travaillé sur une quinzaine de projets dont Far Cry PC, Il2 Sturmovik ou, plus récemment Ghost Recon Wildlands.
Son rapport avec les neurosciences passe notamment par le design de phases de « onboarding » et leurs enjeux en termes d’apprentissage. Ce lien est également présent dans son travail sur les mécaniques de monétisation, des « pay to win » des années 2000 aux modèles plus affinés de nos jeux les plus récents. Enfin, la compréhension du fonctionnement du cerveau intervient dans ses design relatifs à la motivation chez les joueurs, essentielle à leur motivation long terme.

Thomas GAON est psychologue clinicien et ethnométhodologue, co-fondateur de l’Observatoire des Mondes Numériques en Sciences Humaines (OMNSH). Depuis une vingtaine d’années, il étudie les fonctions et les usages du jeu et notamment du jeu vidéo en ligne. Il est un spécialiste reconnu des usages problématiques du jeu vidéo et consulte au Centre Médical Marmottan (Paris).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *